Sans

Il faudrait toujours se poser sur la vivance des choses. Au
petit déjeuner quelqu’un :
« à cause du réchauffement des hivers les compagnies
d’électricité font moins
de bénéfices ». Sinon aussi on va détruire un hôpital non
rentable
et ses précieuses fresques d’art brut. « Oh non! » dit la
commune indignation, eh si!
mais je regarde surtout la splendeur des douves sous la
lumière oblique et
hésitante du matin, peut-être le ciel a-t-il dimanche pour
seul projet précis, avant il y avait
des dizaines de canards, où sont-ils, soupir de la propriétaire
éplorée, il reste
la profusion d’insectes des arbres et leurs feuillages
de répit intime même
si je voudrais qu’il neige complètement aujourd’hui, je
veux dire
cette poudre de protection quasi pharmaceutique
protégeant naturellement
de la peur. Il ne va pourtant pas du tout neiger mais il y a
beaucoup de soldats
dans les rues ces temps-ci, c’est une sorte de pis aller
comme d’habiter
dans un imblessable gilet pare-balles. Finalement poète =
l’infatigable fabricant
de phrases-parois derrières lesquelles se cacher pour tout
ré-apaiser calmement
d’un calme de sain et sauf. Qu’est-ce que vivre ? Cette fois-
ci l’étymologie
ne va pas pouvoir aider. En indo-européen vivre voulait
déjà dire vivre semble-t-il
et rien d’autre. C’est à nouveau le début. Peut-être qu’il
suffit d’accumuler un tas de gestes
et on verra bien le sens à la fin. Ou pas le sens : « les
abricotiers existent,
les abricotiers existent » (Inger Christensen) et il n’y a pas
de raison valable. Un jour
les méduses à leur tour ont trouvé que leur forme
convenait aux circonstances
et en sont restées là. C’est cela l’essentiel : se vautrer dans la
forme
idéale ou provisoirement idéale. Bien sûr, pendant ce temps,
les Marie Antoinette
de l’aristocratie financière se bourrent de brioches sans
gluten : « oh
petit épeautre » glousse-t-elle pâmée sur le divan soyeux, le
corps cintré dans
sa maigreur de riche. Finalement, il est peut-être préférable
que le monde fonde
à vitesse grand v. Il y aura un nouveau déluge – je m’excuse
auprès des espèces
sacrifiées, Grand Ours Blanc et Phoque Huileux je
m’excuse –
puis un néo-Grec
viendra nous expliquer les deux raisons fondamentales à
l’être, ousia comme
disait Aristote l’ancien cette matière sans projet précis mais
pleine d’envie
et la première surtout, j’ai tellement besoin de te caresser.
Tout se passe place
Syntagma qui est une grande espérance de phrases
assemblées.
-Viens, dit-il, nous devons apprendre à additionner dans le
monde dépourvu,
imagine l’inauguration d’un république sans : sans la
possibilité paresseuse
des paysages, je veux dire où s’entre-paresser l’un l’autre,
les banques
brutalement fermées par décret unilatéral comme si les
réserves de salive
étaient épuisées ou aléatoires, sans un certain nombre de
promesses pourtant
merveilleusement à tenir, et à la lumière du soir que le soleil
nous gaspille
généreusement dans le dos, sans un seul prénom à appeler,
sans grève générale
et la consolation qu’offrent les arrière-cours parmi les chats
errants
sans la liste de tout le reste j’abrège qui sincèrement aussi
était possible.

Page 1 sur 12812345102030Dernière page »

Archives

Le coeur de pierre

  1. #81 Ectoplasm Girls - New Feeling Come - Papa's Nightmare Ectoplasm Girls 3:33
  2. #80 No Trend - Cancer No Trend 2:47
  3. #79 Untitled Untitled 5:27
  4. #78 Ornament - Protest Music Ornament 6:40
  5. #77 Quartz Locked - Wave 91,6 - HD Hachoir Quartz Locked 5:50
  6. #76 Carter Tutti Void - f(x) - f = (2.5) Carter Tutti Void 9:11
  7. #75 Philip Jeck - Cardinal - Called Again Philip Jeck 2:56
  8. #74 Shit And Shine - Bus Station Shit And Shine 3:02
  9. #73 Pauline Oliveros - Bye Bye Butterfly Pauline Oliveros 8:04
  10. #72 Nurse With Wound - Automating volume three - Nosedive Nurse With Wound 6:21
  11. #71 Current 93 - UrShadow - As Real As Rainbows Current 93 12:40
  12. #70 France Sauvage - Jeux vocaux des bords de dronne France Sauvage 3:28
  13. #69 Joy Division - She's Lost Control Joy Division 3:57
  14. #68 Klangwart - Transit Klangwart 2:59
  15. #67 Nurse With Wound - Finis Terra Nurse With Wound 9:29
  16. #66 - Nurse With Wound / Graham Bowers - The Worm Within Nurse With Wound - G. Bowers 5:37
  17. #65 - Nurse With Wound / Aranos - Letter from Topor Nurse With Wound / Aranos 17:49
  18. #64 SPK - Despair SPK 4:46
  19. #63 - Brainticket - Brainticket Part I Brainticket 8:21
  20. #62 Mark Stewart - As the Veneer of Democracy Starts to Fade Mark Stewart 5:37
  21. #61 Nurse With Wound - Wisecrack Nurse With Wound 4:52
  22. #60 Mika Vainio - Magnetotactic Mika Vainio 7:04
  23. #59 Christian Fennesz - Trace Christian Fennesz 5:49
  24. #58 Michael Pisaro - Hearing metal 2 Michael Pisaro 2:30
  25. #57 SunnO)) meets Nurse With Wound - Ash on The Trees SunnO)) meets Nurse With Wound 17:09
  26. #56 Graham Bowers / Nurse With Wound... a life as it now is, G. Bowers / Nurse With Wound 16:10
  27. #55 A.T.R.O.X. - Carnival Foods A.T.R.O.X. 7:42
  28. #54 Kirihito ft Sakamoto Hiromichi - Ohayo death, goodbye the earth Kirihito ft Sakamoto Hiromichi 4:42
  29. #53 Mika Vainio - Part 3 Mika Vainio 8:16
  30. #52 Wire - mercy Wire 5:46
  31. #51 Nurse With Wound - Monument to Perez Prado Nurse With Wound 0:53
  32. #50 Artificial Memory Trace - Inheritance of H Artificial Memory Trace 4:14
  33. #49 Kraftwerk - Radioactivity Kraftwerk 6:43
  34. #48 Brandon Labelle - A doorway is a membrane wet with each passing Brandon Labelle 6:42
  35. #47 D.N.A. - Size D.N.A. 2:13
  36. #46 Artificial Memory Trace - Dawn Drawing the air [collage from particles of reality] (limited edition) a
  37. #45 Artificial Memory Trace - Delphinus.delphis Artificial Memory Trace a
  38. #44 Artificial Memory Trace - Popul elasticity Artificial Memory Trace 2:29
  39. #43 Artificial Memory Trace - 8:44 am : 3:17 Artificial Memory Trace 3:19
  40. #42 Philip Jeck - Ark Philip Jeck 4:17
  41. #41 Janek Schaefer and Philip Jeck - Desert Island Discs Janek Schaefer and Philip Jeck 16:34
  42. #40 Nurse With Wound - Fucking Nurse With Fucking Wound/ Mealy - Mouthed Nurse With Wound 12:08
  43. #39 Steven Stapleton / Tony Wakeford - Revenge Of The Selfish Shellfish Steven Stapleton / Tony Wakeford 3:43
  44. #38 Mika Vainio - Roma A.D. 2727 Mika Vainio 4:14
  45. #37 Nurse With Wound - Close to you Nurse With Wound 15:08
  46. #36 Vivenza - Prolétariat & industrie Vivenza 8:58
  47. #35 Artificial Memory Trace - Singta Artificial Memory Trace 24:35
  48. #34 Lucio Capece / Mika Vainio - Ujellus Lucio Capece / Mika Vainio 3:24
  49. #32 Brandon LaBelle - Solsbury Hill Brandon LaBelle 7:07
  50. #31 Janek Schaefer - Extended Play - Radio Jodoform Janek Schaefer 4:00
  51. #30 Nurse With Wound - Groove Grease (Hot Catz) Nurse With Wound 4:08
  52. #29 Janek Schaefer - Scarlett arrives Janek Schaefer 5:10
  53. #28 The Hafler Trio - Tourist with pendulum The Hafler Trio 22:31
  54. #27 Frank Dommert - Neum Frank Dommert 16:14
  55. #26 Nurse With Wound - Mourning smile Nurse With Wound 5:12
  56. #25 ddaa - ddaaip035 ddaa 21:11
  57. #24 The Hafler Trio - Timeless does not mean indestructable The Hafler Trio 4:37
  58. #23 Mika Vainio - Hampaat ~ Teeth ~ Part 1 Mika Vainio 3:54
  59. #22 Janek Schaefer - Between the Two Janek Schaefer 5:55
  60. #21 Jacob Kirkegaard - Swimming Pool Jacob Kirkegaard 13:30
  61. #20 Nurse With Wound - Eight enigmatic episodes from Utvaer Nurse With Wound 15:58
  62. #19 This Heat - Nivelles This Heat 5:47
  63. #18 aeo3 / aeo3 aeo3 32:34
  64. #17 Fennesz - Sakamoto - sala santa cecilia Fennesz - Sakamoto 19:00
  65. #16 Peter Cusack - Baikal ice flow split 1 Peter Cusack 3:38
  66. #15 Jacob Kirkegaard - Ala Jacob Kirkegaard 6:12
  67. #14 TAGC - Psychoegoautocratical Auditory Physiogomy Delineated TAGC 16:28
  68. #13 Genesis P-Orridge & Stan Bingo - What's History Genesis P-Orridge & Stan Bingo 38:38
  69. #12 The Hafler Trio - Starfall 22.9 :Zoviet*France: - Jim O'Rourke - The Hafler trio 15:42
  70. #11 Pascal Dusapin Pascal Dusapin 4:26
  71. #10 Baum - Piste audio 01 Baum 31:24

Ciao Marettimo

Ciao marettimo
00:00
--
/
--

Radio Mulot